IMG_7922

Népal : Trek du Langtang

Une expérience 100% Népalaise

Qui dit Népal dit forcément randonnée. Quand j’ai su que je partais voyager dans ce pays, la première chose qui m’est venue en tête fut de savoir quel trek je devais choisir pour m’en mettre plein les yeux. En faisant mes recherches, je suis bien évidemment tombée sur les deux plus connues : l’Annapurna et le camp de base de l’Everest. Si ces deux treks semblent magnifiques, ils sont également très durs, un peu chers, et ne sont pas forcément pour tous les niveaux.

Pour choisir un trek, il y a plusieurs facteurs à prendre en compte :

  • son niveau de randonneur
  • sa condition physique
  • sa santé
  • sa capacité à marcher avec ou sans sac à dos
  • et surtout, ce que l’on attend du trek : Est-ce un défi personnel? Est-ce qu’on y va que pour les paysages? Est-ce qu’on souhaite s’insérer dans la culture? Quel budget on veut mettre dedans? Guide pas guide? Etc.

Une fois que vous avez répondu à tous ces critères, vous êtes prêt à choisir.

Dans mon cas, je suis d’un niveau intermédiaire, ma condition physique est plutôt bonne, ma santé par contre l’est moins (problème de cœur, asthme, etc. Le bon cocktail quoi), ma capacité à marcher avec un sac à dos est plus que bonne (surtout après ce que j’ai vécu en Nouvelle-Zélande), et mes attentes par rapport à mon trek étaient bien évidemment de voir de somptueux paysages mais également de marcher au cœur de la culture népalaise sans y rencontrer trop de touristes.

Donc en prenant en compte tous ces points, le trek qui m’est apparu comme une évidence fut celui de la vallée du Langtang. Personnellement, ce fut un énorme coup de cœur, cette randonnée est incroyable et surtout magnifique car entre les passages dans les différents petits villages, les ponts suspendus recouverts de drapeaux népalais, les vallées encerclées par les montagnes ainsi que les nombreux couchers et levers de soleil qui vous laissent rêveur, je peux vous dire que j’en ai pris pleins les yeux. Sur votre chemin, vous croiserez également les dégâts causés par le tremblement terre de 2015. Vous rencontrerez des familles qui tentent tant bien que mal de se reconstruire. Malgré tout, ils gardent toujours le sourire et vous accueillent chaleureusement. Votre expérience là-bas est unique et reste à jamais gravée dans votre mémoire.

IMG_8189

À savoir

Durée : 9 jours (2 jours de transport A/R pour Katmandou et 7 jours de marche)

Itinéraire :

  • jour 1 : Bus de Katmandou à Syabrubesi / Altitude 1503m
  • jour 2 : Syabrubesi à Rimche (7h de marche) / Altitude 2399m
  • jour 3 : Rimche à Langtang (7h de march) / Altitude 3430m
  • jour 4 : Langtang à Kyanjin Gumba (3h de marche) / Altitude 3830m
  • jour 5 : Mont Tsergo Ri (6h de marche) / Altitude 4984m
  • jour 6 : Kyanjin Gumba à Rimche (8h de marche) / Altitude 2399m
  • jour 7 : Rimche à Sherpagaon (5h de marche) / Altitude 2563m
  • jour 8 : Sherpagaon à Syabrubesi (4h de marche) / Altitude 1503m
  • jour 9 : Bus de Syabrubesi à Katmandou

Eau : De l’eau potable en bouteille est disponible tout le long du trajet. Cependant, il faudra compter entre 500 à 700 RP la bouteille. Je vous suggère fortement de prendre un filtre d’eau, car vous croiserez beaucoup de fontaines sur votre passage. Cela vous fera faire beaucoup d’économie. Pour ma part, j’avais mon SteriPen accompagné de son filtre. (Il prend zéro place dans le sac)

Lodge : Comptez environ 700 RP pour une chambre dans une lodge sur votre parcours.

Nourriture : Vous pouvez vous en sortir avec un budget de 350 à 500 RP un plat.

Période touristique : Octobre-Novembre (meilleure période pour venir faire un trek en terme de météo)

Agence de trek : Sans vous mentir, ce trek peut facilement se faire sans guide. Le chemin étant bien indiqué, il serait difficile de vous perdre. Néanmoins, certaines personnes préfèrent faire appel à un guide pour plus de sécurité et également à des porteurs afin d’alléger leur corps durant la randonnée.

Dans mon cas, je tenais à faire appel à un guide, car je n’avais pas eu le temps de bien potasser le chemin de la randonnée. Par contre mon backpack, je l’ai assumé jusqu’au bout (16kg).  Je voulais également un local qui puisse traduire ce que je voulais dire et qui m’emmène dans les lodges les plus traditionnelles.

Une amie m’avait conseillé de faire affaire avec l’agence Langtang Ri Trekking & Expedition. Cette agence est de loin la meilleure pour partir à la découverte de la région du Langtang. Ils sont spécialisés dedans et leurs prix sont très intéressants. Comptez environ 45-50$US par jour pour un guide en pleine période touristique. Ce prix comprend également le logement et la nourriture. En plus des 50$, il faudra ajouter les frais d’agence, le transport, ainsi que le permis de trekking qui est à 20$US.

Le guide que j’avais venait de cette région et donc connaissait bien tous ses aspects. Malgré une barrière de la langue qui nous empêchait souvent de se comprendre, j’étais contente de l’avoir à mes côtés durant la randonnée. Néanmoins, si vous souhaitez faire cette randonnée demandez Pratap. C’est le meilleur guide et il parle couramment anglais. N’hésitez pas à contacter la gérante de l’agence pour plus d’information : Pamfa. Cette femme est extraordinaire et elle fera tout ce qui est en son pouvoir pour vous organiser une randonnée de rêve. Elle est très à l’écoute et a le cœur sur la main. Je garde un très bon souvenir de ma rencontre avec elle. J’ai par ailleurs eu l’immense chance de partir en Blog trip avec eux et d’expérimenter leurs services. Je dois vous dire que je n’ai absolument pas été déçue et tout ça grâce à Pamfa, malgré un sacré mal des montagnes qui m’a frappé en pleine randonnée.

IMG_8251
Mon guide et moi à la fin de la randonnée

La sécurité avant tout

Avant d’entamer votre trek, pensez à bien faire le plein de médicament pour la tourista, mais surtout pour le mal des montagnes. C’est ultra important et il en va de votre sécurité. Pensez à vérifier également votre trousse de premiers secours.

Si vous ne prenez pas de porteur, allégez au maximum votre backpack. La plupart des hôtels à Katmandou vous proposeront de garder votre surplus d’affaires gratuitement le temps de votre trek.

Si vous veniez à tomber malade avant de partir en randonnée, prenez le temps de vous reposer et si possible de déplacer de quelques jours votre départ. Croyez-moi, démarrer un trek dans de mauvaises conditions physiques ne vous aidera pas, bien au contraire, cela pourrait même vous rendre encore plus mal et vous faire rebrousser chemin. (Je parle par expérience)

N’oubliez pas la crème solaire, car on crame vite en montagne ainsi qu’une casquette et un bonnet. Des bâtons de marche vous seront également très utiles pour vous aider à marcher.

Dernier conseil. Prévenez quelqu’un de votre départ ainsi que de la durée de votre randonnée. En cas d’accident cela peut-être très utile.

IMG_8199

J’espère que cette randonnée répondra à vos attentes et vous éblouira autant que moi! Bien évidemment, il existe une tonne de treks à faire dans ce pays qui valent également le détour et pour tous les niveaux.

Selon vous, quelle est la meilleure randonnée à faire au Népal?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *