article

Le voyage et la féminité

Je me suis toujours demandée ce qui définissait la féminité chez une femme en voyage. Est-ce sa façon de s’habiller? Est-ce le fait qu’elle porte ou non du maquillage ? Est-ce son attitude de voyageuse, ou bien encore sa philosophie? Tant d’éléments qui rentrent en compte et qui tournent en boucle dans ma tête. Bien sûr, chaque femme est unique. Nous avons toute une personnalité différente. Cependant, la société dans laquelle nous évoluons nous renvoie une image généralisée de la femme qui se veut féminine de par sa façon de s’habiller et de prendre soin de son corps. Une image très controversée dans la communauté des voyageuses, car si certaines ne peuvent dissocier coquetterie et voyage, d’autres le font.

Pour ma part, je pense que ma personnalité et mon comportement définissent ma féminité durant mes voyages. Je ne suis pas du genre à faire attention aux vêtements que je porte ni à l’allure de mon visage sans maquillage. Le soleil se charge de me donner bonne mine et ma bonne humeur met de l’avant mon caractère social. Les seuls éléments matériels qui pourraient faire ressortir mon côté féminin et dont je ne me sépare jamais sont mes bracelets et la bague précieuse que ma mère m’a offerte.

Bien entendu, je ne suis pas une généralité parmi les voyageuses. Donc pour éclaircir mon questionnement, j’ai demandé à plusieurs blogueuses de nous dévoiler ce qui définit leur féminité au cours de leurs aventures autour du globe.

Gabrielle, Vagabondeuse.

À la maison, je me considère comme étant assez « girly ». Ce que j’entends par là, c’est que j’apprécie beaucoup les accessoires, les bijoux, les coquetteries et j’éprouve une certaine passion (que je ne m’explique pas très bien) pour le vernis à ongles. Quand je pars en voyage, c’est tout à fait l’inverse. Si ce n’est qu’un mascara, que je finis toujours par ne pas utiliser, je n’apporte aucun accessoire de ce genre et vous savez quoi? Ça ne me manque jamais.

En voyage, que je sois seule ou accompagnée, mes expériences quotidiennes me rendent fière et m’énergisent. Je ne me sens jamais aussi bien dans ma peau que lorsque je suis complètement au naturel, les cheveux tout mêlés, peut-être un peu malpropres, mais entièrement comblée par mes péripéties du jour.

Mes aventures me donnent davantage confiance en moi et elles me font sentir plus forte, plus assumée, plus femme et donc, plus féminine.

Je trouve très valorisant d’être satisfaite de mon apparence en laissant de côté les petits extras sensés accentuer la féminité en nous. Quand je voyage, ce n’est plus mon allure ou mon look qui définissent ma féminité, mais bien mon état d’esprit.

Durant l'ascension du volcan Rinjani

Ania,  100 Pied-A-Terre.

Avant de partir en tour du monde (je suis sur les routes depuis plus d’un an), je travaillais dans le domaine des affaires à Paris. Je n’étais pas mécontente de troquer mon combo petite robe noire / chaussures à talons contre un short et une paire de tongs. Quand tes cheveux sont resplendissants et blondissent avec l’eau de mer et que ta peau hâlée est parfumée à l’huile de coco, tout va bien.

Mais voyager c’est aussi visiter des régions froides où tu es habillée comme un garçonnet. Pas facile de se sentir féminine quand depuis 10 jours (garde-robe réduite oblige) tu (sup)portes un pantalon de rando, une polaire, une doudoune et des chaussures dignes d’un chantier.

Du coup, il y a une chose dont je en me séparerai jamais : ma trousse à maquillage. Quel est le contenu de ce kit de survie ?

  • Un crayon noir pour les yeux et un mascara que j’utilise quasiment tous les jours. C’est mon rituel quotidien pour sauver les apparences, même quand la tenue ne suit pas
  • 3 rouges à lèvres : je les ai tous achetés dans un pays différent donc ils me rappellent de bons souvenirs. Mais surtout, ils me permettent de marquer les occasions spéciales pour me sentir vraiment féminine
  • Un mini-vernis pour chouchouter mes orteils (oui, oui, même cachés sous les chaussures de chantier)
  • Un parfum solide : cette mini-boite qui ne pèse que quelques grammes est géniale ! Une petite dose derrière les oreilles et l’affaire est jouée.

Un kit au poids plume pour me retrouver, peu importe les circonstances !

16810068_966462876822231_1752319869_o

 

Audrey, Arpenter le chemin.

J’adore voyager léger, et je me mets au défi de partir avec toujours moins d’affaires. Cette philosophie n’est pas forcément compatible avec la vision traditionnelle de la féminité : maquillage et talons hauts, robes vaporeuses et une tenue pour chaque occasion. Et puisqu’on est entre nous, disons que tout ça, ce n’est pas vraiment moi non plus au quotidien. Sur la route comme chez moi, j’aime les jupes dans lesquelles je peux bouger, les pulls amples et fonctionnels.

Mon arme secrète, c’est un rouge à lèvres bien rouge.

Je ne le dégaine pas systématiquement, mais il remplace avantageusement toute une panoplie de maquillage. Simple, efficace, intemporel. Presque un cliché de la féminité. J’ai l’impression qu’il fait toute la différence entre le look « j’ai deux tenues, et ça se voit que j’aurais dû faire une lessive avant-hier », et « glamour en toute circonstance ». Plus sérieusement, avec du rouge à lèvres, on peut avoir l’air professionnelle, glamour, sexy, ou tout simplement propre, en fonction de l’environnement. Dans un rendez-vous pro, j’ai l’air pro ; dans un café végane, j’ai l’air hipster ; en boîte, j’ai l’air maquillée. Le rouge à lèvres me semble un formidable miroir des circonstances et il n’est que rarement inapproprié.

Être féminine pour moi, ça passe aussi par se fondre dans la masse avec des tenues qui correspondent à la féminité dans les pays visités.

Quand je voyage, je fais attention aux codes du pays. Sauf à faire un voyage bien spécial comme une expédition trek ou kayak, pas question pour moi de porter un short au Guatemala ou un débardeur en Égypte. La jupe longue et le tee-shirt à manches longues sont des valeurs sûres dans certains pays conservateurs. En me sentant respectée dans ma féminité dans les pays traversés, je me sens aussi moins vulnérable lors des voyages en solo.

_1150727 (2)

Charlotte, Traces de Voyages.

Je suis une fille plutôt naturelle : je ne me maquille que si nécessaire, mes cheveux n’ont droit qu’à un coup de brosse rapide le matin et rarement vous me verrez avec une jupe et des talons. Mais je suis Madame propre : impossible d’aller au dodo sans douche, je change de vêtements tous les jours et je ne pourrais me passer d’épilateur et de déodorant.

Lorsque je suis partie en road trip pendant 2 mois et demi entre le Canada et les USA, j’ai été confrontée aux difficultés suivantes : très peu de place dans la valise donc un choix à faire par rapport à ce que j’allais emmener, dormir dans notre van aménagé où nous n’avions pas de douche tous les soirs et pas forcément d’accès à l’électricité.

Pour rester féminine, il a fallu s’organiser. Dans ma valise, j’ai emmené : des vêtements confortables et tout terrain pour 6 jours (shorts, jeans, pantacourt, tee-shirt, débardeur, pull, maillot de bain, sandales, chaussures de randonnée et une robe), du gel douche biodégradable (qui fait aussi shampoing, lessive et liquide vaisselle, utilisable en pleine nature), des lingettes intimes, un épilateur à batterie (pas besoin de l’utiliser branché), du déodorant, un brumisateur et du parfum. Le plus : la douche solaire ! Il suffit de la remplir et la suspendre, vous pouvez l’utiliser n’importe où avec votre maillot de bain et le gel douche naturel, il suffit d’avoir un accès à l’eau. Pour l’épilateur, je le chargeais sur un adaptateur allume-cigare et pouvais l’utiliser partout. Et pour laver le linge quand il n’y avait pas de laverie : à la main dans une bassine avec le fameux produit bio.

Être féminine en voyage, c’est se sentir bien dans son corps, donc pour moi, être propre et présentable.

16357637_10211057595453685_1334970936_o

 

Amélie, Ameloche Voyage.

Lorsqu’on part en voyage dans un bel hôtel avec sa valise de 23kg, il n’y a pas de soucis pour rester féminine et jolie. Nous avons accès à une salle de bain propre chaque jour et nous pouvons nous encombrer de tous nos produits de beauté, car la valise reste à l’hôtel. Le dilemme arrive lorsque nous voyageons en road trip, en backpack avec un petit budget. Et oui, nous passons des nuits dans le bus ou le train, nous dormons chez l’habitant avec une douche à la casserole parfois, et surtout nous portons toutes seules comme des grandes notre sac. Pas question d’alourdir la charge avec un fer à lisser, des milliers de produits de beauté et des accessoires.

Voici donc trois de mes petites astuces pour rester facilement jolie et féminine en voyage :

  • Garder des beaux cheveux en voyage

Pour moi les cheveux sont l’un des atouts principaux de la féminité. Pour avoir de beaux cheveux en voyage, je les hydrate avec de l’huile puis je les attache souvent avec une tresse africaine. Ils prennent moins la poussière, mais surtout on ne voit pas qu’ils sont sales

  • Avoir du vernis sur les ongles

J’adore avoir du vernis sur les ongles, sinon je me sens toute nue. J’emporte des lingettes de dissolvant et un ou deux minis vernis. L’astuce aussi c’est de repasser une petite couche lorsqu’il s’écaille.

  • Être propre partout dans n’importe quelle situation

Le secret d’une vraie féminité, c’est d’être propre partout n’importe quand. La magie c’est d’avoir des lingettes bébé toujours sur soi. Et oui les lingettes bébé ça sauve des vies, un petit coup de frais lorsqu’il n’y a pas de douche, lors qu’il n’y a pas de papier, lorsqu’on est dans notre période rouge, lorsqu’il fait un peu trop chaud. Enfin, il y a 1000 et une excuse de se passer un petit coup de lingette de temps en temps.

Voilà mes 3 astuces principales, pour rester propre, être jolie et féminine en voyage avec un backpack de 7-8 kg seulement.

DSC08168

Emily,  Travel and Film.

Ce n’est pas parce que je voyage beaucoup que j’oublie ma féminité. Alors bien sûr, pour les treks, ce n’est pas très important. Mais j’adore surtout voyager dans les grandes villes, sortir, faire la fête et me faire draguer. Donc j’aime être féminine et me sentir belle, peu importe où je suis. Et cela veut dire qu’il a fallu que je fasse une croix sur une chose : voyager léger !

Donc pour moi voyager tout en étant féminine, cela veut dire emmener pas mal de choses dans la valise, d’autant plus que je n’ai pas envie de m’habiller pareil tous les deux jours. Donc j’emporte beaucoup de tenues de rechange, toujours plusieurs robes, des jupes avec des petits hauts qui vont bien, un gilet de ville, deux paires de sandales, deux petits sacs à main…

Je suis nomade à 100 %, donc comme je voyage toute l’année j’aime avoir toutes les choses qu’une femme utilise au quotidien. J’ai donc plusieurs trousses de produits de toilette avec les choses basiques comme shampoing, après-shampoing, savon, dentifrice, déodorant, rasoir, crème de jour, crème de nuit, etc, mais aussi des produits qu’on utilise moins souvent comme un exfoliant, un masque pour le visage, vernis à ongles de différentes couleurs, dissolvant, etc. J’ai aussi du maquillage, car, si je ne me maquille pas la journée, surtout quand il fait chaud, je me maquille quand je sors le soir et j’utilise aussi quelques bijoux : boucles d’oreilles, bracelets…

Bref, tout cela fait que je voyage avec une grande valise à roulettes plus un sac à dos assez conséquent. J’ai quand même renoncé à une chose que j’aime bien : les chaussures à talons !

Je n’ai jamais réussi à voyager léger, mais je préfère rester féminine, me plaire et plaire aux autres.

etre-feminine-en-voyage

 

Une réflexion sur “Le voyage et la féminité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *