IMG

À toi qui détruis ma nationalité.

Ce soir, j’écris et j’ai la rage. Ce soir, je me sens sale et j’ai honte. Honte de représenter une nationalité qui me fait défaut là où je voyage.

Voilà maintenant 2 semaines que je parcours les routes de la Nouvelle-Zélande. 2 semaines au cours desquelles j’ai entendu plusieurs histoires qui m’ont écoeuré et fâché. Au début, je pensais que c’était des rumeurs de passage. Je pensais que les personnes qui me racontaient ces faits exagéraient pour me vendre des ragots captivants. Et puis, j’ai commencé à lire les journaux et à regarder les nouvelles. Je me suis rendu compte que tout ce qu’on m’avait raconté était vrai. À ce moment, j’ai ressenti de la colère, mais surtout de l’incompréhension. Comment peut-on venir dans un pays, voyager, rencontrer et découvrir la culture de celui-ci et n’avoir aucun respect pour les règles de vie locales.

À toi qui ne respectes rien. À toi qui pollues un environnement protégé. À toi qui te crois au-dessus des lois. À toi qui détruis ma nationalité en lui donnant une mauvaise réputation dans un pays étranger qui ne me regardera plus jamais de la même façon. Je te dis bravo. Bravo pour cette belle stupidité qui apparemment régit ton mode de vie. Bravo, pour ce manque de savoir-vivre et pour cette image que tu donnes de mon pays. Tu te penses voyageur, tu te penses backpacker, aventurier ou bien nomade. Tu ne mérites aucun de ces qualificatifs. Tu ne représentes rien si ce n’est la bêtise humaine. Tu es à des années lumières de la vraie définition d’un voyageur. Car si tu en étais vraiment un, tu respecterais l’environnement dans lequel tu voyages, et tu apprendrais à comprendre la culture dans laquelle tu te trouves. Mais ça pour toi ça ne veut rien dire. Je ne veux pas savoir ce qui t’es passé par la tête, je ne veux pas savoir ton avis, et je ne veux pas connaitre tes excuses. J’aimerai que tu comprennes, j’aimerai que tu aies conscience que tes actes ne font pas juste te rendre plus débile que tu ne l’es déjà, mais qu’ils ont aussi des répercussions sur les personnes venant du même pays que toi. Mais une conscience ou du respect tu n’en as pas. Ce sont des mots trop compliqués pour toi.

Je suis française et globetrotteuse. Fière de qui je suis. Fière de partager et véhiculer le mode de vie des vrais voyageurs. Depuis 2 semaines, je m’imprègne, j’apprends, je découvre, je respecte, et je rencontre le pays dans lequel je voyage. Un concept qui est apparemment inconnu pour toi. Maintenant, sache que je serais toujours sur ton chemin. Je serais toujours devant toi. Et peut importe où ta bêtise te mènera, mon combat contre toi ne finira pas. Je continuerai d’essayer d’effacer ce que tu as semé. J’essayerai de faire en sorte qu’on t’oublie, qu’on te fasse basculer dans le néant.

À toi qui détruis ma nationalité, rends-moi un service. Reste chez toi.

7 réflexions sur “À toi qui détruis ma nationalité.

  1. Bravo pour cet article parce que c’est tellement vrai! Déjà deux ans que je voyage: Australie, Asie du Sud-Est Europe… et je dois bien dire, le français me fait honte par son comportement irrespectueux, grand gueule, à qui on doit tout et qui râle tout le temps. J’en blague avec mes amis pour contourner le fait que j’ai honte de ma propre nationalité. C’est vraiment triste… Bel article, qui j’espère raisonnera dans la tête de linotte de beaucoup !

  2. Merci pour cet article qui met du baume au coeur, qui fait sentir moins seule face au manque cruel de discernement de certains voyageurs, français pour ne pas les citer. Je suis actuellement en Inde, depuis trois et pour encore trois mois, et je suis choquée, quotidiennement, par cette capacité qu’ont certains voyageurs à se comporter…comme d’énormes beaufs n’ayons pas peur des mots, de hurler sur les locaux pour obtenir ce qu’ils veulent, de se moquer ouvertement d’eux, d’essayer de les arnaquer tant qu’ils le peuvent, d’adopter un cynisme puant pour les décrire, et ça me révolte, tellement. Comment est-ce possible de prendre le temps et mobiliser l’argent de traverser le monde pour adopter une telle attitude ?! Perte de temps certes, mais privation d’une expérience culturelle qui pourrait être si riche et si inspirante s’ils prenaient le temps de ne pas la juger avant de la vivre. Ca me fou la mort aussi, merci de partager (et ouvertement) cette impression ! Bonne continuation et félicitations pour ce travail de reporting tellement agréable à suivre !

    1. j’essaye de faire au mieux pour reporter ce que je vis et je dois dire que là ce fut un rat le bol. Et j’espère que ça ne passera pas inaperçu auprès de ces gens qui n’ont aucun respect. En tout cas merci pour ce commentaire!

  3. Je connais des Américains qui se disent « Canadiens » ou encore des Français qui se disent Suisse, des Quebéquois qui se mettent à parler anglais pour passer pour des Canadiens : en gros, peu importe d’où tu viens, t’as tjours honte de ton pays !

  4. Le titre de ton article a tout de suite éveillé ma curiosité. Depuis ce matin, je n’arrête pas de tomber sur des articles affirmant que les français voyageurs sont plus que détestables. Je crois que je ne suis jamais tombée sur ceux-là, et l’on m’a toujours accueillie chaleureusement… Alors j’ai peut-être eu de la chance, c’est vrai. Je m’en rend compte, en lisant des articles comme celui-ci, que nous n’avons pas tous cette façon respectueuse de voyager et qu’il est possible que je sois blâmée pour des erreurs que je n’ai pas commises. Je ne l’oublierai pas, et j’essayerai de faire changer d’avis ceux qui associent ces comportements à une nationalité. Parce qu’on ne peut pas généraliser, il y a du bons et du mauvais partout.
    Merci pour cette réflexion, je te souhaite une bonne soirée et une bonne continuation !

    Marion

  5. Merci pour ce super article ! C’est tellement et tristement vrai ! On m’a déjà dit « mais tu es super sympa et respectueux, SURTOUT pour un français » … En tant que guide je rencontre toutes sortes de gens, les touristes français que j’accompagne en voyage sont parfois le concentré de ce que tu décris et ce n’est pas facile à vivre. Parmi les exemples les plus stupides je citerais ceux qui crient sur les réceptionnistes parcequ’ils/elles ne comprennent pas le français. Ceux qui se plaignent de ne pas pouvoir boire l’apéro ou manger autre chose que des pommes de terre alors qu’ils sont en Irlande et non en France … la liste est longue ! J’ai justement commencé à écrire un article sur le sujet (encore en brouillon), je posterai un lien vers le tien qui est très bien écrit 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *