IMG_7139 2

Les 5 fausses idées que l’on se fait du Japon

Partir au Japon, c’est toute une expérience. Alors pour moi qui ait grandi avec la culture japonaise et les mangas, partir au pays du soleil levant représentait une énorme aventure. Mais vivre le « japanese dream » c’est une chose qui doit se préparer. (Oui, le japanese dream est un cousin éloigné de l’american dream…) Bref. Je m’étais toujours fait une certaine image de ce que pouvait être mon futur voyage au Japon. Ce pays représentait tellement une destination de rêve que j’idéalisais mon futur périple. Je me faisais un tas d’idées sur ce qu’allait être mon séjour. Mais le Japon est une terre de surprises.

Cependant en parlant avec d’autres voyageurs qui ont vécu le « japanese dream » et qui, eux aussi, sont de grands fans de la culture japonaise, je me suis rendu compte que l’on se faisait beaucoup de fausses idées sur le pays.

Alors pour que vous ne soyez pas déçu ou perdu lors de votre visite, voici la liste des 5 fausses idées que l’on se fait du Japon :

1 – À Tokyo, des nouvelles technologies tu découvriras.

Comme vous sûrement, en arrivant à Tokyo je m’imaginais trouver des robots un peu partout, des écrans tactiles, des véhicules volants, des téléphones transparents, des gens habillés bizarrement (ah non ça il y en avait).

On sait tous que le Japon est réputé pour son avancée technologique sur le monde et en particulier sa capitale. Car Tokyo est le centre des nouvelles technologies mais surtout la ville moderne du Japon. Alors c’est sûr qu’avec tous ces mangas qui vous montrent un japon High-tech, on s’en fait vite des idées. On s’attend à voir des cyborgs à chaque coin de rue, ou encore à trouver des appareils technologiques hors du commun que l’on pourrait utiliser au quotidien. Mais malheureusement ce n’est pas le cas. Tokyo est une ville tout à fait normale. Si ce n’est, le look des jeunes filles habillées dites en « lolita », mais c’est vraiment sympa à voir.

2 – Des sushis à volonté tu mangeras.

Eh bien ce fut ma grosse déception en arrivant au Japon, moi qui suis une grosse mangeuse de sushi, de maki, de bol de riz, etc. Imaginez mon ressenti quand j’ai découvert à quel point cela coûtait cher de manger des sushis. Et croyez moi, j’en ai fait des places à sushis au Japon. Mais le poisson est hors de prix et ce coût se répercute logiquement sur celui des sushis. Pour vous donner une idée, pour 20$ j’avais le droit à 4 sushis… Pour 20$ au Sushi shop à Montréal je peux me remplir l’estomac. Ne comptez donc pas en faire votre repas de tous les jours. Mais ne désespérez pas, il y a beaucoup d’autres bonnes spécialités à découvrir là-bas!

3 – L’anglais, les japonais ne parleront pas

Tout le monde croit que les asiatiques en règle générale ne parlent pas anglais, car lorsqu’ils viennent en visite dans notre pays, ils ne font aucun effort. Pourtant, vous seriez étonnés de savoir qu’ils maîtrisent souvent assez bien la langue de Shakespeare. Lorsque je marchais dans les rues des villes, et si j’avais une carte à la main, beaucoup de japonais venaient me voir spontanément pour me demander si j’avais besoin d’aide. Et tout ça, en anglais bien sûr. Ce qu’ils aiment beaucoup, en plus de passer leur temps à vouloir vous aider, c’est de pratiquer leur anglais. Donc ne soyez jamais effrayé si vous êtes perdu ou si vous avez besoin d’un renseignement car ils se feront un plaisir de vous aider. Bon bien sûr, si vous allez dans la cambrousse profonde ne vous attendez pas à entendre un mot d’anglais…

4 – Te déplacer, difficile il te sera.

On a tendance à se dire que se déplacer au Japon c’est extrêmement compliqué. On pourrait croire que tout est écrit en calligraphie. Mais je vous rassure, c’est en fait très simple. Lorsque vous souhaitez prendre le train, le métro, le bus ou le tramway tout est écrit en japonais bien évidemment, mais aussi en anglais. Des voix annoncent chaque arrêt en anglais. Même dans la gare la plus petite ou dans les bus régionaux vous trouverez de l’anglais partout. De plus, si vous achetez le Japan Rail Pass vous ferez de grosses économies sur les transports. Ce pass vous offre un accès illimité aux réseaux ferroviaires ainsi qu’à certains bus et ferrys. Vous pouvez vous procurer ce pass (et je vous le conseille vivement) via le site JTB Canada. Attention, vous ne pouvez l’acheter sur place, il ne s’obtient qu’à l’extérieur du territoire japonais.

5 – Un gros budget, tu te prévoiras.

Le Japon étant un pays à l’autre bout du monde (pour certains), on pourrait se dire : « Oh my god. Va tellement falloir que j’économise pour y aller! ». Mais en fait non! Le taux de change avec le dollar canadien est très avantageux. Ce qui vous coûtera le plus cher sera le billet d’avion. Pour ma part, j’avais réussi à trouver un billet à 1050$, aller/retour avec une escale à Boston. Un prix vraiment intéressant! (Je suis partie en Février, dans la période la plus creuse). Si vous vous procurez le Japan Rail Pass, vous ferez une bonne économie sur les transports également. Pour la nourriture, il y a plusieurs endroits où vous pouvez manger pour un prix très raisonnable. À vous de trouver vos places préférées. La plupart des temples à visiter sont gratuits, et s’ils sont payants, ça n’excède que très rarement les 5$. En ce qui concerne l’hébergement, tout va dépendre de votre de mode de voyage. Pour ma part, j’aime voyager en sac à dos et dormir chez l’habitant pour apprendre la culture et m’intégrer au pays. Pour cela, j’utilise Couchsurfing et c’est gratuit. Vous avez l’option auberge de jeunesse qui ne coûte pas cher. Les hôtels, c’est un autre budget. Pour vous donner une idée, mon voyage de deux semaines au Japon m’a coûté 2 000$ incluant transports, nourriture, logement, visite, avion, cadeaux, expériences japonaises (transformation en Geisha, Onsen, cérémonie du thé, etc). Alors ne stressez pas et faites vous plaisir!

Si vous voulez en apprendre un peu plus sur mon expérience japonaise, je vous invite è regarder mes vidéos de voyage sur ma chaine youtube : Clouzote : au-delà des frontières.

Une réflexion sur “Les 5 fausses idées que l’on se fait du Japon

  1. Je ne suis pas encore allée au Japon malgré mes nombreux voyages en Asie justement parce que je me dis que le budget va être assez intense… peut-être que je me trompe 🙂 ! Nous avions eu une escale à Tokyo il a y quelques années et je voulais absolument manger des sushis… oui oui même si c’était ceux de l’aéroport lol ! Le prix était en monnaie locale et je ne savais pas du tout ce que ça voulait dire en Canadien. J’ai pris un petit plat de 5-6 morceaux et payé avec ma carte de crédit. Grosse surprise à la maison sur ma facture… 50 $ ! ahah !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *